Pour ce qui est des défenseurs du Canada, Noah Juulsen et Thomas Chabot seront certainement les piliers sur le top 4 du Canada. Chabot, premier choix des Sénateurs en 2015, domine avec les Sea Dogs de Saint-Jean et démontre tout son talent sur une base régulière; laissant plusieurs DG de la LNH dans l’embarras de ne pas avoir repêcher le jeune avant Ottawa au 18ième rang. 

De plus, Noah Juulsen, le premier choix du Canadien en 2015, démontre à nouveau un flair offensif dans la WHL. Son entraineur, Kevin Constantine, joue avec un système plutôt défensif, ce qui explique sa baisse en production l’année passée. Par contre, cette année, on peut constater tout son talent comme défenseur robuste, vite et vif avec une première passe digne de la LNH. Le duo défensif des Huskies de Rouyn-Noranda, Philippe Myers (Philadelphie) et Jeremy Lauzon (Boston), aide à complimenter Juulsen et Chabot en amenant de la constance défensive avec d'excellentes habilités offensives; les deux défenseurs démontrent une fiche offensive qui frôle un point par match dans la LHJMQ. 

Jake Bean (Caroline), Dante Fabbro (Nashville) et Kale Clague (Los Angeles) viennent compléter la brigade défensive du Canada. Fabbro, jouant dans les rangs universitaires des États-Unis (NCAA) est historiquement désavantagé par rapport à ses coéquipiers qui jouent dans les rangs junior, mais avec sa vitesse d’exécution et son excellent coup de patin, il peut devenir la surprise du tournoi pour le Canada. Clague et Bean devrait commencer sur la troisième paire défensive, avec Fabbro prêt à percer dans la formation si nécessaire.

Si le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, croit que le succès du hockey moderne est lié primordialement à la force d’une brigade défensive mobile avec une excellente relance de jeux, on peut constater que la haute direction de Hockey Canada suit la même logique. Tous les défenseurs sélectionnés peuvent relancer l’attaque et transporter la rondelle dans la zone offensive. Suffit de dire que les attaquants de l’équipe Canada seront bien soutenus dans leur jeu de transition ainsi que leur établissement dans la zone adverse. 

Pour les amateurs de la Sainte-Flanelle , Noah Juulsen a finalement la chance de se faire valoir sur la scène internationale et ceci contre les meilleurs joueurs de son âge. Se trouvant maintenant dans l’ombre de l’électrifiant Mikhail Sergachev, le jeune défenseur du CH se voit finalement offrir la chance de prouver pourquoi le Canadien ont sauté sur la chance de le sélectionner au 26ième rang en 2015. 

Ce dernier et Thomas Chabot devraient vraisemblablement représenter la première paire défensive lors de l’avantage numérique. Deux défenseurs avec d’excellents chiffres de possessions. Par contre, on ne peut discuter de la défensive sans jeter un coup d’œil aux gardiens du Canada. On poursuivra avec Carter Hart et Connor Ingram demain.

Défense du Canada

Chabot-Myers

Bean-Juulsen

Clague-Fabbro

Lauzon

mercredi 21 décembre 2016